NoSQL le future?

Tant dis que j’apprenais avec @hsablonniere les méandres du javascript et la puissance de la JavaScript Object Notation aka JSON, quelques recherches sur le web m’ont rapidement ouvert au monde du NoSQL. Je ne prétends pas être un pro dans ce domaine dans lequel je vais seulement démarrer la semaine prochaine, néanmoins j’ai pu découvrir une multitudes de nouvelles méthodes pour gérer une base de données. Les bases de données SQL (structured Query Language) ne sont pas encore morte (ouf !) mais il faut avouer qu’elles ont leur limitation, tant en terme de performance, d’occupation mémoire que de conception.

Lorsque j’ai appris l’existence des bases de données NoSQL, je me disais “bah ça sert à rien”. Non pas parce que j’étais un troll mais parce que je voyais déjà arriver le “web sémantique” et que pour moi, j’en avais la certitude, sémantique = relation entre les données. En effet donner un “sens” à une phrase c’est la mettre en relation avec son contexte, avec la manière dont elle est créée etc. Tout comme identifier une image c’est peut être l’intercorreler avec une autre.

Si tout cela semble vrai au premier abord, soyons honnête, est-ce que la conception “MCD” avec ses relations entre entité correspond vraiment à cette idée qu’on met en relation deux “instances”? Une base “clef=>valeur” semble être une bonne idée non?

Pourtant avec l’acquis de mes cours sur la méthode Merise, sur l’élaboration de modèles conceptuels de données, avec mon utilisation courante de MySQL he bien, j’ai encore et toujours continué à faire du MySQL et donc du relationnel. Jusqu’au jour où un projet que j’avais commencé avec des amis et qui a été avorté depuis m’a posé un gros problème de conception puisqu’il nécessitait un système de versionnage (en fait cette fonctionnalité alliée à deux autres bonnes idées de mes amis créaient une sorte de “killer functionality”). En SQL, versionner c’est… lourd, long, pas pratique… et j’en passe ! Et j’ai aussi eu ce regret, en migrant mon blog, que les articles ne soient pas versionnés par wordpress. En plus quand on voit comment ce dernier range les choses, j’ai un peu peur !

Aujourd’hui, je suis encore et toujours avec mon projet de concours de programmation avec mes amis du club informatique ISEN. Période de disette oblige, je n’ai pas pu obtenir de serveur Windows Server et donc pas de IIS. J’ai tenté une installation Mono sur mon kimsufi mais comme je n’ai pas de nom de domaine alors que ce serveur est lier à trois autres noms il y a des conflits que je n’arrive pas à résoudre. J’ai demandé quelque aide sur serverfault, sans succès pour l’instant. Je commence donc sérieusement à revenir vers un système php. Mais comme j’aimerai offrir des replay de parties, un versionnage serait bien plus intéressant qu’un simple enregistrement des coups à jouer dans une arènes. Aussi ça serait bien plus rapide.

Actuellement, je me dirige donc vers la solution PHPCR présenté par David Bruchmann lors du PHP Tour 2012 de Nantes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *