Maven : assurance qualité du code en JAVA

Depuis que j’ai découvert le blog de Frederic Hardy et son outil Atoum pour les tests unitaires en PHP, je m’intéresse beaucoup à l’assurance qualité dans les codes.

Dans le cadre d’un projet scolaire, j’utilise le langage Java pour créer un outil qui fait tourner des algorithmes génétiques à la manière de jgap. Pour ce projet, nous avons à disposition un ensemble d’outils tels que redmine (voir comment intégrer Redmine à Netbeans) ou bien Maven. Au départ nous utilisions Maven surtout pour la gestion des dépendances. En effet, nous avons eu besoin des bibliothèques externes (JFreeChart par exemple) et cela était nécessaire de ne pas se perdre dans nos dossiers avec des classpath locaux.

Ensuite, nous utilisions aussi JUnit pour les tests unitaires. L’avantage alors c’est que Maven, à chaque compilation, exécute les tests : nombreuses heures de débug économisées.

Mais d’ici peu, la deadline arrivera, et comme notre nombre de lignes de code à la minute ne cesse d’augmenter, on s’est rendu compte que parfois nos codes étaient… douteux. J’ai donc pris quelques minutes pour chercher des outils d’analyse du code, j’ai trouvé PMD et FindBugs qui sont très performants. Je les ai fait tourner en parallèle à mon code et finalement, je ne faisais que perdre du temps. Les rapports étaient sur deux logiciels différents, l’ordinateur avait même fini par ralentir (bon, OK, il vieillit quand même). J’ai donc décidé qu’il fallait absolument intégrer ça à Netbeans, ou au moins à Maven. Et j’ai réussi. J’ai par la même découvert des fonctionnalités que je n’attendais pas sur Maven.
Continue reading

Posted in Uncategorized | 1 Reply